www.oiseaux-cote-dor.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
http://www.cote-dor.lpo.fr
Accueil
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Cartes temporaires
       - 
Corbeau freux 2018
       - 
Moineau friquet 2018
       - 
Vipère aspic 2018
       - 
Orvet fragile 16-18
       - 
Cisticole des joncs 16-18
       - 
Ver luisant 2018
       - 
Anax napolitain 2018
       - 
Criquet des roseaux 16-18
       - 
Oedipode turquoise (O. c. caerulescens) 16-18
       - 
Lézard à deux raies (L. vert occidental) 16-18
       - 
Marouette ponctuée 2018
       - 
Milan royal 2018
       - 
Pigeon ramier 2018
       - 
Pipit farlouse 2018
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les news
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Qui fait quoi ?
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
Vos questions/Nos réponses
  Statistiques d'utilisation
Atlas avifaune
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Atlas communal de la faune
 - 
Atlas de la faune côte-d'orienne
Atlas oiseaux en hiver
 - 
Atlas des oiseaux en hiver
Utilisation de la base de données
 - 
Comment participer?
 - 
Code de déontologie
 - 
Code de conduite sur le terrain
 - 
Application smartphone Naturalist'
 - 
Mieux saisir
 - 
Newsletters
Documentation sur les espèces
  Documentation oiseaux
    - 
Liste des Oiseaux de la Côte-d'Or
    - 
Liste Rouge des oiseaux nicheurs menacés de Bourgogne
    - 
Quand mettre un code Atlas?
    - 
Mieux rechercher et mieux déterminer
    - 
Bibliographie
  Documentation mammifères
    - 
Bibliographie
    - 
Mieux rechercher et mieux déterminer
  Documentation amphibiens & reptiles
    - 
Quelques conseils
    - 
Newsletter spéciale serpents
  Documentation odonates
    - 
Identification des exuvies
    - 
Périodes de vol des imagos
    - 
Bibliographie
  Documentation lépidoptères
    - 
Bibliographie
  Documentation orthoptères
    - 
Bibliographie
    - 
Ecouter les chants
  Documentation ascalaphes
    - 
Identification des espèces
  Documentation cigales
    - 
Identification des espèces
Nos partenaires
 - 
Institutions
 - 
Associations
 - 
Collectivités
 - 
Autres partenaires
Les liens

Toutes les news
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 209
 
mardi 13 novembre 2018
Oiseaux
Un martinet ? Mi-novembre ?!

Depuis le début du mois, un afflux de Martinet pâle touche le Nord-Ouest de l'Europe : Grande-Bretagne (une vingtaine d'individus le w-e du 10-11 !), Belgique (5), Pays-Bas (une dizaine)... En France, au moins 5 oiseaux ont été identifiés en dehors de l'aire de répartition de cette espèce, confinée dans notre pays au littoral méditerranéen :

 - en baie du Mont St Michel,

 - en baie de Canche dans le Pas-de-Calais,

 - dans le Lot-et-Garonne,

 - dans le Finistère Nord,

 - sur l'île d'Oléron.

Il convient donc d'être vigilant ! Les derniers Martinets noirs ont cette année été aperçus en Côte-d'Or le 23 août et la donnée la plus tardive jamais enregistrée ici date du 29 septembre 2001. Un martinet, même furtivement entre-aperçu dans les jours à venir, aurait donc toutes les chances d'être le premier M. pâle pour la Bourgogne !

posté par Antoine Rougeron
 
lundi 5 novembre 2018
Oiseaux
Le SHOC : Suivi Hivernal des Oiseaux Communs

Le programme SHOC se veut simple et peu chronophage. Il est réalisable par un grand nombre d’ornithologues capables d’identifier les oiseaux à la vue. Deux comptages sont effectués en décembre et janvier de chaque hiver. Le principe de base est de réaliser un transect de 3km (10 transects d'environ 300m) dans un carré de 2x2km tiré au sort (même grille que le STOC), pouvant être demandé au plus près de chez vous.

Le but de se programme n'est pas de cartographier les espèces sur le territoire français, mais de représenter les variations temporelles (sur une base annuelle) et géographiques d’abondance relative hivernale. On peut ainsi avoir une meilleure idée des ressources utilisées, des relations entre l’abondance selon les espèces et les types d’habitat, et connaître les déplacements des populations hivernales.

 

Contact mail : shoc@mnhn.fr

Documents à télécharger :

Egalement un document édité par nos voisins franc-comtois pour la création pas à pas de votre transect sur la base.

posté par Antoine Rougeron
 
vendredi 26 octobre 2018
Oiseaux
Newsletter n°64

Parmi les 706 communes de notre département, restent des territoires largement sous-prospectés... car inintéressants ? Peut-être pas ! L'exemple de la commune de Pichanges nous le prouve. Alors, qu'attendez-vous pour en faire de même, sur l'une des 81 communes affichant à ce jour moins de 50 espèces ?

Document à télécharger :  novembre-1115.pdf
posté par Antoine Rougeron
 
vendredi 26 octobre 2018
Oiseaux
Données de suivi migratoire
Données de suivi migratoire
posté par Philippe Jourde  dimanche 14 octobre 2018, 07:08

De nombreux observateurs se servent de NaturaList ou de Faune-France pour respectivement saisir en temps réel leurs observations de suivi migratoire sur site ou, à postériori, leurs analyses d’enregistrements sonores de migration nocturne.

La plupart de ses saisies se font à la volée, sous forme de données isolées. Sous ce mode, elles perdent beaucoup de leur intérêt, notamment si le suivi est « exhaustif ».

Il s’agit de cas typiques où l’usage de listes (en temps réel ou par liste plus tard) est des plus intéressants et des plus recommandés. Le champ « Commentaire » permet d’inscrire le type de suivi et il suffit ensuite d’enchainer des listes sur chaque tranche horaire. Cela permet d’obtenir une information de pression d’observation, de phénologie de flux (les données sont toujours horodatées), facilite la réalisation de cumuls horaires et permet d’évaluer l’exhaustivité du comptage. Alors tous à vos listes !

Légende de l'image : les listes constituent les outils idéaux pour renseigner les observations d'oiseaux migrateurs, ici un Héron cendré © Ph.Jourde

posté par Colette Durlet
 
lundi 22 octobre 2018
Oiseaux
Tõnn, 8ème !

L'aigle criard Tõnn a survolé pour la 8ème fois notre département ! Depuis 2008, les émissions de sa balise nous ont permis de saisir 222 données sur la base, nous permettant de pointer sa présence sur 178 communes de Côte-d'Or et de matérialiser ses trajets (voir carte ci-dessous).

Cet automne, il n'a pas passé de nuit sur notre territoire ; le 16 octobre au matin, il est parti d'Iggelbach en Allemagne et le soir même il était rendu près de Roanne (42) à quelques... 460km de là à vol d'oiseau !! En estimant à 6h son nombre d'heures de vol en une journée à cette époque de l'année, on peut imaginer sa vitesse moyenne à 75km/h et au vu des conditions météorologiques très favorables (aucun nuage, vent de Nord-Est) sa hauteur de vol devait le rendre parfaitement indétectable.

On attend ainsi toujours une vraie observation de Tõnn au-dessus de la Côte-d'Or !

Toute l'équipe de la LPO Côte-d'Or & Saône-et-Loire aura en tout cas tout particulièrement apprécié son passage au-dessus de Talant et donc de nos bureaux :)

 

                   Tõnn, à son passage en Franche-Comté au printemps 2018 (photo : A.Rougeron)

posté par Antoine Rougeron
 
vendredi 28 septembre 2018
Oiseaux
Un jeune Aigle de Bonelli a survolé la Côte-d'Or !

Il faut croire que notre département attire les rapaces équipés de systèmes de suivi GPS. Après :

 > Eonka le Faucon sacre hongrois en 2011 (choisir "Eonka" dans le menu déroulant en bas à gauche),

 > le désormais célèbre Aigle criard estonien Tonn qui nous a survolé à maintes reprises (dé-sélectionner tous les oiseaux dans "Birds", allez jusqu'à Greater spotted Eagle, cliquer sur "Tonn" puis sélectionner toutes les années)

 > Edonis le Gypaète barbu en 2015 (défiler jusqu'à "Edonis"),

 > c'est maintenant un jeune Aigle de Bonelli suivi par balise qui a été "flashé" en Côte-d'Or ! Nous savons qu'il a passé la nuit du 25 août au bord de la Dheune à Sainte-Marie-la-Blanche.

Sur le très faible nombre de grands planeurs ainsi suivis, en voilà donc 4 qui nous sont passés au-dessus de la tête, et pas des moindres ! 4 rapaces que personne n'aurait envisagé de voir un jour ici. Trois conclusions à cela : 1/ la région n'est pas si mauvaise que cela pour la migration, malgré l'absence de littoral et/ou de vallée/col notables, 2/ nous n'imaginons vraiment pas tout ce que nous ratons !! et enfin 3/ mais que faites-vous donc derrière votre ordi ? C'est l'automne, la migration bat son plein ! Allez ouste, dehors !

posté par Antoine Rougeron
 
mardi 18 septembre 2018
Mammifères
Découverte d'un Lynx boréal mort dans l'Auxois

Le Lynx, dont la présence en Côte-d'Or est supposée depuis plusieurs années, fait désormais bel et bien partie de la faune de notre région. Cette bonne nouvelle est malheureusement entâchée par les circonstances de cette découverte : la mort d'une femelle sur l'A38 à hauteur d'Echannay, percutée par un véhicule (voir article du Bien Public).

Cette cause de mortalité est la principale relevée sur 127 corps de lynx découverts sans vie en France entre 1974 et 2008 (58%). La mort naturelle / maladie (16%) et le braconnage (12% mais sous-estimé d'après certains spécialistes) sont les deux autres facteurs les plus représentés.

Il s'agit donc pour notre département de la première observation documentée de ce félin, dont la répartition française englobe les Alpes (environ 30 individus), le Jura (~120) et les Vosges (au bord de l'extinction, il ne resterait qu'un animal sur ce massif).

Il existe 5 autres données de Lynx dans notre base, dont 4 laissées à titre informatif mais non validées par le Réseau Loup/Lynx coordonné par l'ONCFS. La seule donnée validée jusque là se situait également dans l'Auxois et datait de 2012.

La situation nationale de ce magnifique prédateur est très préocupante. Espérons que nos grands massifs forestiers pourront abriter d'autres Lynx et que les prochaines observations seront moins sinistres...

posté par Antoine Rougeron
 
vendredi 31 août 2018
Reptiles
NEWSLETTER - SEPTEMBRE

En cette fin d'été, il est possible que vous rencontriez une jeune couleuvre au cours de vos sorties. Comment l'identifier ? C'est ce que vous découvrirez dans cette 63ème newsletter !

Document à télécharger :  septembre-9365.pdf
posté par Antoine Rougeron
 
mardi 21 août 2018
Oiseaux
Défi oiseaux-cote-dor : 10 minutes à consacrer à l'observation ?

Faune-France lance un défi aux observateurs, un challenge qui ne prend que 10 minutes. Serez-vous en mesure de le relever ? Tous les jours, une fois par semaine, une fois par mois ?

L'objectif du défi est simple : consacrer 10 minutes sur un point d'observation, n'importe lequel, à rédiger la liste la plus complète possible des oiseaux que vous contactez. Rien du plus facile ! 

Vous pouvez/voulez faire plus long ? Pas de problème ! Plus court, pourquoi pas, mais pas moins de 5 minutes sinon, il y a peu de chance que vous ayez observé suffisamment d'espèces pour que la liste puisse prétendre être complète.

Mais attention, il faut le faire réellement sous la forme d'une liste complète (ou formulaire journalier sur certains portails), pas une donnée isolée après l'autre.

Pourquoi rédiger ces listes ? Parce que c'est le mode de saisie le plus riche d'informations. Grâce à ces listes, il est possible de savoir ce qui a été vu, ce qui ne l'a pas été et de connaître la pression d'observation exprimée en temps. Bref, la liste complète, c'est une mine d'informations !

Comment faire ? Des tutos vous expliquent la marche à suivre :

- liste complète en temps réel sur NaturaList : << cliquez ici >>

- liste complète plus tard sur NaturaList : << cliquez ici >>

- liste complète sur Faune-France et les portails locaux : << cliquez ici >>

Qu'est-ce qu'une liste complète ? C'est une liste qui comprend toutes les observations que vous avez effectuées sur un site en un temps donné. Elle ne prétend pas à l'exhaustivité. Ce n'est pas un inventaire complet. Elle reflète ce que vous avez observé, en intégrant éventuellement les espèces non identifiées formellement (2 Fauvettes indéterminées par exemple).

Est-ce intéressant de faire régulièrement des listes au même endroit ? OUI, très ! Le plus souvent possible.

Est-ce un problème si je change à chaque fois d'endroit ? NON, aucun problème !

Bonnes observations à tous et bonnes listes !

Légende de l'image : Alouette des champs. Cliché © Ph Jourde.

posté par Philippe Jourde
posté par Colette Durlet
 
vendredi 3 août 2018
Oiseaux
Un jeune Pygargue en forêt de Cîteaux !

Le 2 août, un observateur anonyme signalait qu'un "gros rapace tout sombre avec un gros bec" sortait des "carpes de 2-3 kg" des étangs de Montmain depuis quelques jours...

Alertée par cette description semblant exclure un Balbuzard pêcheur ou un Milan noir (même décrit par un Marseillais), l'association transmettait l'information à quelques ornithos actifs du secteur.

Le lendemain de bonne heure, Bernard Fontaine se rendait ainsi sur les lieux ; les étangs de Montmain étant privés et non accessibles, c'est au bord de l'étang de Champ-Jarley à Corberon qu'il se retrouvait et qu'immédiatement il repérait l'immense rapace en vol : un jeune Pygargue à queue blanche ! L'oiseau se branche face à lui à 6h30, où il reste invisible, puis repart vers la queue 1h plus tard pour disparaître.

De 10h à midi, l'oiseau ne se montre pas. Par ces fortes chaleurs, les premières heures du matin et les dernières du soir sont sûrement les plus favorables.

Si c'est la 10ème fois que cette espèce se montre en Côte-d'Or depuis 1976, c'est en revanche la première que c'est en plein été. Il arrive cependant que de jeunes Pygargues fréquentent notre pays à cette saison, comme ce fût récemment le cas en Île de France avec de magnifiques photos visibles ici (sans parler des quelques individus désormais résidents en Champagne-Ardenne, en Lorraine ou en Brenne).

L'observation restant protégée malgré nous, nous informons les observateurs à travers cette "news" de la présence de cet oiseau rare et spectaculaire.

Attention toutefois, l'étang de Champ-Jarley est privé : l'observation ne peut se faire QU'ICI depuis le bord de la D973, qui offre une vue certes un peu étriquée mais suffisante sur le plan d'eau (et un peu d'ombre!).

 

 

                                                (Pygargue à queue blanche, Corberon, 3 août 2018, photo B.Fontaine)

posté par Antoine Rougeron
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 209

Ligue pour la Protection des Oiseaux de Côte-d'Or - cote-dor@lpo.fr - www.cote-dor.lpo.fr - 03 80 56 27 02
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2018