www.oiseaux-cote-dor.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
http://www.cote-dor.lpo.fr
Accueil
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Cartes temporaires
       - 
Grand Corbeau 18-20
       - 
Renard roux 2020
       - 
Chat forestier 18-20
       - 
Bécasse des bois 19-20
       - 
Castor d'Eurasie 18-20
       - 
Milan noir 2020
       - 
Hirondelle rustique 2020
       - 
Pouillot véloce 2020
       - 
Sarcelle d'été 2020
       - 
Cigogne noire 19-20
       - 
Aigle criard 2020
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les news
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Qui fait quoi ?
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
Vos questions/Nos réponses
  Statistiques d'utilisation
Atlas avifaune
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Atlas communal de la faune
 - 
Atlas de la faune côte-d'orienne
Atlas oiseaux en hiver
 - 
Atlas des oiseaux en hiver
Utilisation de la base de données
 - 
Comment participer?
 - 
Code de conduite sur le terrain
 - 
Code de déontologie
 - 
Application smartphone Naturalist'
 - 
Mieux saisir
 - 
Newsletters
Documentation sur les espèces
  Documentation oiseaux
    - 
Liste des Oiseaux de la Côte-d'Or
    - 
Liste Rouge des oiseaux nicheurs menacés de Bourgogne
    - 
Quand mettre un code Atlas?
    - 
Mieux rechercher et mieux déterminer
    - 
Bibliographie
 - 
Réglementation espèces protégées
  Documentation mammifères
    - 
Bibliographie
    - 
Bien saisir ses données issues d'indices de présence
    - 
Mieux rechercher et mieux déterminer
    - 
Saisir les données issues de pelotes de réjection
    - 
Saisir les données de présence de Castor
    - 
Saisir les données issues de pièges photo
  Documentation amphibiens & reptiles
    - 
Quelques conseils
    - 
Newsletter spéciale serpents
  Documentation odonates
    - 
Identification des exuvies
    - 
Périodes de vol des imagos
    - 
Bibliographie
  Documentation lépidoptères
    - 
Bibliographie
  Documentation orthoptères
    - 
Bibliographie
    - 
Ecouter les chants
  Documentation ascalaphes
    - 
Identification des espèces
  Documentation cigales
    - 
Identification des espèces
Nos partenaires
 - 
Partenaires
Les liens

Toutes les news
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 257
 
vendredi 27 mars 2020
Appel à rédacteurs bénévoles !

 

Appel à rédacteurs bénévoles !

Fin 2019, plus de 5 millions de données sont centralisées dans les bases de données Visionature bourguignonnes et franc-comtoises. Dans le cadre de la prochaine fusion et afin de valoriser ces données (qui sont les vôtres), nous avons besoin de vous !

Spécialement destiné aux observateurs, le futur bulletin BFC'Obs traitera de l'actualité concernant les enquêtes, les études ou les observations naturalistes.

Il contiendra des informations sur l'actualité de la future base de données, des enquêtes réalisées ou à venir, des coups de projecteurs sur le suivi ou la connaissance d'une espèce, des actualités de nos partenaires, une revue des derniers oiseaux rares observés dans la région, une sélection d'évènements associatifs et de sorties de découvertes, etc. La diffusion sera uniquement numérique.

Ce futur outil de communication, associatif et interactif, sera donc fait par et pour les observateurs. Tout article est donc bienvenu pour relater une observation inhabituelle, valoriser une enquête très locale au même titre que régionale, faire des appels à observateurs, bref tout !!

Vous savez manier la plume ? Vous avez un peu de temps devant vous ? Vous avez des choses à raconter ?

N'hésitez pas à envoyer vos propositions de sujets ou de participation à Etienne : etienne.colliat-dangus@lpo.fr

 

posté par Colette Durlet
 
mercredi 25 mars 2020
Attention, ça va couper !
Attention, ça va couper !
posté par Philippe Jourde schedule mercredi 25 mars 2020, 16:00

Pour des raisons de maintenance de nos dispositifs et d'augmentation de nos capacités de traitement, les serveurs de la famille VisioNature seront coupés de mercredi minuit à au moins jeudi 10 heures.

Nous nous excusons de ce contretemps, mais nous réjouissons des nouvelles possibilités que nous offrirons ces nouvelles capacités.

Bonnes observations à tous durant ce petit intermède ; nous comptons sur votre contribution à l'opération "Confinés, mais aux aguets".

posté par Colette Durlet
 
jeudi 19 mars 2020
Oiseaux
Confinés mais aux aguets : inventaire des oiseaux de chez vous.
Confinés mais aux aguets : inventaire des oiseaux de chez vous.
posté par Philippe Jourde schedule jeudi 19 mars 2020, 09:00

Le défi proposé par Faune-France consiste à noter toutes les espèces que vous observez de chez vous, sous forme de listes complètes. Il peut s'agir :

- de formulaires Oiseaux des jardins, et dans ce cas pas besoin de code. Si votre inventaire est complet, il est possible de l'indiquer en éditant une donnée du relevé, puis en faisant "Modifier formulaire" et enfin en cliquant sur "Toutes les espèces vues ont été signalées".

- de listes de 5 minutes, intégrant le programme EPOC, dans ce cas merci de l'indiquer en commentaire de la liste et de bien sélectionner le code étude "[Acasa] Confinés mais aux aguets" ; vous pouvez faire autant d'EPOC que vous voulez.

- de listes complètes plus longues, idéalement de 20 minutes au maximum, avec là encore la sélection du code étude "[Acasa] Confinés mais aux aguets".

Comment trouver les codes études ?

Sur Faune-France et les Faunes locaux, il est demandé sur la première page, avant de lister les espèces :

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/NEws/Web.JPG

Sur NaturaList le Code étude est demandé à la fin du relevé.

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/NEws/NaturaList.jpg

 

Pour savoir comment faire des listes complètes :

- Sur Faune-France ou un Faune local ;

- Sur NaturaList en positionnant chaque oiseau, idéal pour les EPOC

- Sur NaturaList en listant toutes les espèces détectées, idéal pour les listes de plus de 10 minutes.

posté par Colette Durlet
 
mardi 17 mars 2020
Confinés mais aux aguets !

Les contraintes de confinement nous obligent à limiter les déplacements. Faune-France vous propose donc de transformer votre lieu de résidence en observatoire de la faune sauvage. Combien d’espèces allez-vous pouvoir observer de chez vous ?

Côté oiseaux, des millions de migrateurs passent en ce moment au-dessus de nos têtes. Il suffit de lever les yeux pour faire de superbes observations. C’est aussi l’occasion de dresser l’inventaire de tous les oiseaux nicheurs visibles de chez vous.

Pour le reste de la faune, nous vous proposerons, durant les prochaines semaines, des recherches ciblées. Il s’agira de trouver une série d’espèces anthropophiles et d’en dresser, tous ensemble, la carte de répartition nationale.

Le premier défi : l'inventaire complet des oiseaux de chez vous

Ce premier défi n’est pas très compliqué et peut être effectué tous les jours. Il s'agit de faire, le plus fréquemment et régulièrement possible, une liste complète de tous les oiseaux que vous observez de chez vous.

Les observateurs les plus expérimentés pourront effectuer des séries de listes de 5 minutes et ainsi contribuer au programme EPOC. Les autres pourront faire des listes plus longues, idéalement de 30 minutes, ou même utiliser le formulaire "Oiseaux des jardins". Un code étude dédié à cette opération, que nous espérons européenne, vous sera très prochainement communiqué et permettra d'attribuer vos listes à ce programme.

A partir de ces informations, nous calculerons combien d'espèces d'oiseaux peuvent être inventoriés en France, durant la période de confinement, sans quitter nos domiciles ? Quel sera le maximum en une seule journée ? Combien de données et de listes auront été collectées ? Où est le meilleur spot d'observation ? Il ne fait aucun doute que toutes ces informations amélioreront par ailleurs notre connaissance du calendrier de migration et de reproduction de nombreuses espèces.

Légende de l'image : mâle de Verdier d'Europe sous la pluie. © Ph. Jourde.

posté par Simon-Pierre Babski (lpo)
 
jeudi 12 mars 2020
Oiseaux
Installation de nichoirs à Moineaux friquets : besoin de bénévoles !

Samedi 14 mars : un chantier d’installation de nichoirs dédiés au Moineau friquet aura lieu dans le val de Saône (Chivres, Les Maillys et Perrigny-sur-l’Ognon). Les nichoirs seront installés dans des parcelles agricoles afin de palier à la raréfaction des sites de nidification et ainsi espérer conforter les noyaux de population existants. En fonction du nombre de personnes inscrites, 3 groupes seront constitués afin d’installer sur chacun des 3 secteurs entre 12 et 18 nichoirs.

Une suite concrète à l'enquête sur cette espèce à laquelle vous aviez été nombreux à participer l'an dernier !

Les horaires et lieu de rendez-vous seront communiqués après inscription qui peut se faire par mail : lucie.robert@lpo.fr ou par téléphone : 03 80 56 27 02

 

 

                                              Moineau friquet (photo: G.Bedrines)

posté par Antoine Rougeron
 
lundi 9 mars 2020
Oiseaux
Enquête bourguignonne Bruant des roseaux

Le Bruant des roseaux est qualifié de "peu commun" dans le dernier Atlas des oiseaux nicheurs de Bourgogne. En période de reproduction durant la période 2009-2012, il avait été détecté sur un peu moins d'un tiers des mailles.

Il est inféodé aux zones humides, même de faibles superficies. Le val de Saône représente ainsi logiquement son bastion régional. Ailleurs, sa présence est plus morcelée, liée à la présence de marais, d'étangs ou de gravières favorables. Mais de simples fossés agricoles bien fournis en phragmites peuvent suffire à accueillir cette espèce dont les plus belles populations ne se trouvent forcément pas dans les plus grandes roselières.

Le Bruant des roseaux est donné en diminution de 40% en France depuis 1989 par le STOC (Suivi Temporel des Oiseaux Communs). Mais à l'échelle régionale, cette espèce n'est pas assez largement répandue pour pouvoir être analysée par ce programme. A ce jour, nous ne connaissons donc pas l'évolution des populations bourguignonnes de ce passereau inscrit comme "en danger" dans la Liste Rouge France et "vulnérable" dans la Liste Rouge Bourgogne. C'est de ce constat qu'est né le projet de mise en place d'un protocole de suivi de sites échantillons. Le printemps 2020 constituera le premier recensement, qui pourra être reconduit de manière identique toutes les X années afin d'obtenir une tendance chiffrée.

Pour en savoir plus et participez à cette enquête, téléchargez le document .pdf ci-dessous !

Document à télécharger :  prasentation_adh-7757.pdf
posté par Antoine Rougeron
 
vendredi 6 mars 2020
Hyménoptères
Xylocopes : gare aux confusions !
Xylocopes : gare aux confusions !
posté par Philippe Jourde schedule jeudi 27 février 2020, 06:24

Environ 34.600 espèces d’insectes ont été inventoriées en France métropolitaine ! La plupart des guides naturalistes n’en décrivent que quelques centaines. Mis à part quelques espèces d’identification facile, comme le Lucane cerf-volant ou la Rosalie des Alpes, il est illusoire de vouloir nommer vos observations à partir de ces ouvrages de vulgarisation généralistes, qui n’indiquent malheureusement quasiment jamais les risques de confusion.

Ainsi, la plupart des livres d’entomologie ne mentionnent qu’une espèce de grosse abeille sombre aux ailes violacées : le Xylocope violacé Xylocopa violacea, ou Abeille charpentière. Or il existe quatre espèces en France et plusieurs autres abeilles sombres avec lesquelles ils peuvent être confondus.

Quels critères de détermination ?

Faune-Alsace reprend les critères de détermination pour les trois espèces aux ailes violacées. La quatrième, Xylocopa cantabrita, à la cuticule brun de poix, les ailes jaunies et à la pilosité roussâtre sur l’abdomen, n’est pour l’heure connue que de deux localités méditerranéennes en France, près de Perpignan (Pyrénées-Orientales) et dans le massif de la Sainte-Baume (confins du Var et des Bouches-du-Rhône).

Pour plus de détails encore, nous vous invitons à consulter la Révision des Xylocopinae de France et de Belgique, réalisée par Michaël Terzo, Stéphanie Iserbyt et Pierre Rasmont.

Les fausses-amies

Mais attention, car on peut aussi confondre Xylocopus iris, le plus petit du genre, avec d’autres hyménoptères sombres qui ont la même période de vol entre fin mars et fin aout, comme Megachile parietina, Andrena morio, A. gr. pilipes, A. agilissima ou A. afrensis... La prudence est donc de mise.

Nommer les xylocopes et leurs sosies ?

La détermination des xylocopes en vol est impossible. Il est nécessaire de procéder à un examen détaillé des animaux, idéalement en main, mais la piqûre des femelles est très douloureuse et la distinction de deux sexes délicates. La détermination sur photo est envisageable sur des animaux posés pour lesquels les critères de détermination sont visibles.

Dans tous les autres cas, les données devront être saisies sous l’appellation « Xylocope indéterminé » ou « Hyménoptère indéterminé ».

Comment faciliter le travail des validateurs ?

1)    Ne saisir sur Faune-France que des espèces dument déterminées. Si vous avez un doute sur une détermination ou si vous ne savez pas quelle espèce vous avez observez, saisissez là en utilisant, selon votre degré d’incertitude des taxons du type « Hyménoptère indéterminé », « Xylocope indéterminé » ;

2)    Documenter au mieux vos observations en joignant, autant que possible, des images détaillées et en décrivant dans le champ « remarque » les critères de détermination observés et utilisés pour aboutir à l’identification. Les détails de type « Allure typique » ou « Bien vu » n’aident en rien le validateur, qui a besoin d’éléments factuels pour vous assister au mieux ;

3)    En contribuant activement au processus de validation en répondant le plus objectivement et de façon la plus détaillée et constructive possible aux sollicitations de votre correspondant.

Nous vous souhaitons à tous de belles observations et vous invitons à suivre la progression des observations de xylocopes dans les cartes du moments :

Légende de l'image : le Xylocope violet n'est pas la seule grande abeille à avoir des ailes irisées de sombre. © David Genoud

posté par Colette Durlet
 
mardi 3 mars 2020
Mammifères
Journée de prospection à la recherche des indices de Castor sur l'Ognon - LPO FC / FNE BFC

Bonjour à toutes et à tous !

L'Ognon marque la frontière entre la Côte-d'Or et la Haute-Saône et si la présence du Castor a déjà été renseignée à sa confluence avec la Saône, nos collègues franc-comtois ont peu d'informations sur la présence du plus gros rongeur d'Europe en amont de ce secteur. Seules quelques prospections bénévoles organisées en 2015 attestent de sa présence sur un tronçon près de Sornay. Il était donc temps de partir à la recherche de nouveaux indices !

Pour cela, la LPO Franche-Comté et FNE Franche-Comté proposent une journée de prospections le long de l'Ognon dans le secteur Bresilley / Pagney / Marnay

le samedi 28 mars 2020.

L'idée est de former plusieurs groupes qui iront prospecter chacun un tronçon de 5 km sur une rive de l'Ognon sur la journée. Les spécialistes du Castor et les non spécialistes sont les bienvenus !

Planning de la journée :
9h : rdv pour un petit déjeuner qui sera l'occasion de répartir les groupes et les tronçons à prospecter (le lieu de rdv exact sera donné ultérieurement)
Le midi : chacun amène son pique-nique et chaque groupe mange quand il le souhaite durant sa prospection
En fin d'après-midi : lorsque tous les groupes auront fini leur prospection, on se retrouvera au même endroit que le matin pour débriefer rapidement sur les observations de chaque groupe


Inscriptions à l'adresse suivante : ondine.dupuis@lpo.fr   - avec précision de votre niveau de connaissance du Castor pour la constitution des groupes.  Date limite d'inscription le 20 mars.

Nous comptons sur vous!




Ondine Dupuis / Chargée d’études Biodiversité
ondine.dupuis@lpo.fr
03.81.50.59.53

LPO Franche-Comté
franche-comte.lpo.fr

posté par Simon-Pierre Babski (lpo)
 
mardi 14 janvier 2020
Oiseaux
Comptage national Oiseaux des jardins
Comptage national Oiseaux des jardins
posté par Philippe Jourde schedule lundi 13 janvier 2020, 04:56

Pour la 8ème année consécutive, la LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) vous invitent à participer au comptage national des oiseaux des jardins.

Quand ? Durant le weekend du 25 au 26 janvier 2020.

Où : Dans votre jardin (balcon, jardin, parc munipal...) qui aura été préalablement décrit sur www.oiseauxdesjardins.fr

Comment ? Il s’agit d'identifier et de dénombrer durant une heure tous les oiseaux de son site d'observation. On ne retient, pour chaque espèce, que le chiffre maximal d'oiseaux observés simultanéement et uniquement présents durant la période d'observation.

Si à votre mangeoire, votre record est de 5 Mésanges charbonnières observées en même temps, le chiffre retenu pour le comptage sera donc 5.

Qui ? Tous les contributeurs à Faune-France peuvent prendre part au comptage, débutants comme experts. Ces derniers peuvent d'ailleurs transformer leur inventaire en liste complète, si toutes les espèces observées ont été notées.

Pour tout éventuel problème technique, nous vous invitons à consulter le Guide d’aide à la participation. Lisez-le attentivement, vous y trouverez certainement la solution à votre problème. Sinon rendez-vous dans la Foire aux questions  !

L’animatrice du programme reste également à la disposition des participants pour les aider à identifier les oiseaux observés en envoyant de simples photos à : oiseauxdesjardins@lpo.fr.

 

Légende de l'image : la Mésange bleue, une des espèces les plus fréquentes des jardins © Philippe Jourde

posté par Colette Durlet
 
jeudi 9 janvier 2020
Oiseaux
Carrés Rapaces 2020

Si vous souhaitez participer, contactez :

 - Pierre Leclaire pour la Côte-d'Or : pierre.leclaire@lpo.fr

 - Brigitte Grand pour la Saône-et-Loire : brigitte.grand@lpo.fr

posté par Antoine Rougeron
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 257

Ligue pour la Protection des Oiseaux de Côte-d'Or et Saône-et-Loire - accueil21-71@lpo.fr - www.cote-dor.lpo.fr - 03 80 56 27 02
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2020