www.oiseaux-cote-dor.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
https://bourgogne-franche-comte.lpo.fr
Accueil
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Cartes temporaires
       - 
Busard cendré 2022
       - 
Fauvette des jardins 2022
       - 
Fauvette babillarde 2022
       - 
Pipit des arbres 2022
       - 
Torcol fourmilier 2022
       - 
Cordulie bronzée 2022
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les news
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
Vos questions/Nos réponses
  Statistiques d'utilisation
Atlas avifaune
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Atlas communal de la faune
 - 
Atlas de la faune côte-d'orienne
Atlas oiseaux en hiver
 - 
Atlas des oiseaux en hiver
Utilisation de la base de données
 - 
Comment participer?
 - 
Code de déontologie et de conduite sur le terrain
 - 
Application smartphone Naturalist'
 - 
Mieux saisir
 - 
Newsletters
 - 
Wiki Biolovision
Documentation sur les espèces
 - 
Réglementation espèces protégées
  Documentation Oiseaux
    - 
Liste des Oiseaux de la Côte-d'Or
    - 
Liste Rouge des oiseaux nicheurs menacés de Bourgogne
    - 
Quand mettre un code Atlas?
    - 
Mieux rechercher et mieux déterminer
    - 
Bibliographie
  Documentation Mammifères
    - 
Bibliographie
    - 
Bien saisir ses données issues d'indices de présence
    - 
Mieux rechercher et mieux déterminer
    - 
Saisir les données issues de pelotes de réjection
    - 
Saisir les données de présence de Castor
    - 
Saisir les données issues de pièges photo
    - 
Taupe ou Campagnol terrestre ?
    - 
Chat forestier ou chat haret ?
  Documentation Amphibiens & Reptiles
    - 
Bibliographie
    - 
Quelques conseils
    - 
Newsletter spéciale serpents
  Documentation Odonates
    - 
Identification des exuvies
    - 
Périodes de vol des imagos
    - 
Bibliographie
  Documentation Lépidoptères
    - 
Bibliographie
  Documentation Orthoptères
    - 
Bibliographie
    - 
Ecouter les chants
  Documentation Ascalaphes
    - 
Identification des espèces
  Documentation Cigales
    - 
Identification des espèces
  Documentation Cerambycidés
    - 
Bibliographie
Nos partenaires
 - 
Partenaires
Les liens

Toutes les news
page :
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 321
 
mercredi 18 mai 2022
Evitons une galerie-dicule

Les photos jointes à vos observations sont des éléments essentiels, qui permettent de documenter les informations transmises. Grâce à elles, les validateurs disposent de documents tangibles pour exercer pleinement leur fonction d’assistance à l’identification et de garant de la robustesse scientifique de nos portails naturalistes. Associées à des images, vos observations seront rapidement confirmées et disposeront du niveau de fiabilité le plus élevé.

Mais quels types d’images sont attendus ?

  • des clichés qui permettent de voir clairement les critères de détermination ;
  • de belles images, qui agrémenteront la galerie et constitueront une banque d’information iconographique librement consultable.  

Que faut-il documenter ?

Un maximum d’observations, mais notamment, toutes les données qui concernent des groupes faunistiques d’identification complexe ou des observations atypiques.

Pour les invertébrés, on peut avoir une approche systématique et documenter toutes ses observations avec des photos en plans serrés (et pour les spécialistes avec des photos prises à la binoculaire).

Ce que nous ne voulons pas voir !

Nous recommandons d’éviter de joindre des photos qui n’illustrent pas directement des espèces ou leurs indices de présence. Sont donc à bannir, ou à masquer systématiquement d’une clé, tous les autres types de clichés comme notamment les habitats, selfies, photomontages, ainsi que les images de manipulation d’animaux (morts ou vivants) ou d'oiseaux au nid.

Le pire : une série de photos de ponts ou de souches pour indiquer qu'il n'y a pas de loutre... Le pire du pire : une donnée d'absence d'espèce avec une photo d'un milieu quelconque pour indiquer qu'il pourrait potentiellement y avoir une espèce. Le pire du pire du pire : une photo à l'envers de l'écran d'un appareil photo prise au smartphone, illustrant une invisible rareté.

Figurer dans le best-of ?

Le best-of de la galerie de Faune-France est une sélection, totalement arbitraire, d’images qui illustrent des attitudes, des comportements, des plumages caractéristiques. Pour y entrer, il faut que les images soient :

  • techniquement bonnes (nettes, bien exposées, correctement cadrées),
  • éthiquement irréprochables (pas de photo au nid, d’animaux manipulés ou en situation de stress),
  • vierges de cadres ou « d’embellissements » inutiles. Les signatures discrètes sont acceptées.

Légende de l'image : Au-delà de son caractère esthétique, une photo jointe à une donnée facilite sa validation et documente de façon indéniable l'observation d'une espèce. C'est aussi le bon moyen de confronter sa détermination à l'avis de spécialistes. Joindre des photos est essentiel pour permettre la validation des données d'invertébrés notamment, comme cette belle Troënière Craniophora ligustri© Philippe Jourde

posté par Matthieu Robert (pro)
 
lundi 9 mai 2022
Oiseaux
EPOC : synthèse du mois d'avril

Le mois d'avril confirme l'essor de cette méthode d'inventaire constaté en mars avec +32% de points d'écoute réalisés :

 

  MARS AVRIL
Nb d’EPOC 177 233
Nb de données 1942 2794
Nb d’espèces 91 106
Nb d’observateurs 21 24

   Comparatif mensuel des chiffres clés des EPOC

 

3 observateurs de plus ont donc participé à la réalisation de ces points d'écoute, c'est légèrement mieux mais encore insuffisant puisque -rappelons-le- n'importe qui peut faire au moins un EPOC, par exemple depuis son jardin, son balcon, un arrêt de bus ou son lieu de travail... pas d'excuse donc !

 

Nom Prénom Nb d’EPOC Nb d’espèces
Antoine Rougeron 48 75
Kévin Giraudin 32 59
Etienne Colliat 29 58
Florian Messé 20 37
Antoinette Fleixas 15 30
Manuel Oudard 13 41
Georges Risoud 11 43
Thierry Rigaud 10 36
Matthieu Robert 9 36
Olivier Bardet 8 44
Georges Bedrines 7 30
Lucie Robert 7 27
Yvette Wasik 6 25
Dominique Guillerme 5 38
Joseph Abel 3 20
Patrice Lacroix 3 15
Vincent Milaret 3 28
Michel Foulon 2 18
Alice Thiney 1 8
Edouard Ribatto 1 12
Floriane Lutz 1 7
Grégoire Schneider 1 9

Samuel Prunot

1 14

Observateurs ayant réalisé au moins un EPOC en avril 2022

 

L'objet de l'EPOC est la quantification des Oiseaux Communs. A ce titre, tous les types d'habitats doivent être recensés, avant tous les plus banals (champs, villes et villages, forêts...). En mars, le nombre d'espèces recensé par EPOC allait de de 2 à 17 espèces (moyenne 9,7). En avril, ces chiffres sont étonnament semblables : 1 à 20 espèces, 9,4 en moyenne. Il semblerait que la part supérieure d'EPOC réalisée en grande culture ce mois passé ait compensé le nombre supérieur d'espèces potentiellement présent (avec le retour des trans-sahariens).

C'est désormais la "FTN" qui arrive en tête des espèces les plus contactées (17e position seulement en mars).

 

Nom espèce Nb de données Fréquence (%)   Nom espèce Nb de données Fréquence (%)
Fauvette à tête noire 143 61,4   Faisan de Colchide 8 3,4
Merle noir 138 59,2   Rougequeue à front blanc 8 3,4
Pigeon ramier 128 54,9   Roitelet à triple bandeau 7 3,0
Pinson des arbres 111 47,6   Pipit farlouse 6 2,6
Mésange charbonnière 105 45,1   Mésange nonnette 5 2,1
Pouillot véloce 105 45,1   Pipit des arbres 5 2,1
Rougegorge familier 89 38,2   Fauvette babillarde 4 1,7
Mésange bleue 83 35,6   Milan royal 4 1,7
Alouette des champs 69 29,6   Pic noir 4 1,7
Corneille noire 66 28,3   Pigeon colombin 4 1,7
Étourneau sansonnet 54 23,2   Bergeronnette des ruisseaux 3 1,3
Moineau domestique 50 21,5   Épervier d'Europe 3 1,3
Tourterelle turque 48 20,6   Fauvette des jardins 3 1,3
Troglodyte mignon 47 20,2   Foulque macroule 3 1,3
Pie bavarde 45 19,3   Pic cendré 3 1,3
Rossignol philomèle 43 18,5   Bécassine des marais 2 0,9
Linotte mélodieuse 42 18,0   Cincle plongeur 2 0,9
Grive musicienne 41 17,6   Cygne tuberculé 2 0,9
Verdier d'Europe 40 17,2   Gallinule poule-d'eau 2 0,9
Bruant zizi 37 15,9   Grand Cormoran 2 0,9
Geai des chênes 35 15,0   Grande Aigrette 2 0,9
Grimpereau des jardins 33 14,2   Grèbe huppé 2 0,9
Bruant proyer 32 13,7   Hirondelle de fenêtre 2 0,9
Rougequeue noir 29 12,4   Locustelle tachetée 2 0,9
Buse variable 28 12,0   Loriot d'Europe 2 0,9
Fauvette grisette 26 11,2   Oie cendrée 2 0,9
Alouette lulu 25 10,7   Pic épeichette 2 0,9
Pic vert 25 10,7   Pipit spioncelle 2 0,9
Hirondelle rustique 24 10,3   Pouillot siffleur 2 0,9
Tarier pâtre 22 9,4   Aigrette garzette 1 0,4
Bruant jaune 21 9,0   Busard cendré 1 0,4
Chardonneret élégant 19 8,2   Busard des roseaux 1 0,4
Pic épeiche 19 8,2   Chevalier culblanc 1 0,4
Pouillot fitis 19 8,2   Chevêche d'Athéna 1 0,4
Canard colvert 18 7,7   Courlis cendré 1 0,4
Serin cini 18 7,7   Élanion blanc 1 0,4
Bergeronnette grise 17 7,3   Grèbe castagneux 1 0,4
Corbeau freux 17 7,3   Héron garde-boeufs 1 0,4
Sittelle torchepot 15 6,4   Hypolaïs polyglotte 1 0,4
Grosbec casse-noyaux 14 6,0   Martin-pêcheur d'Europe 1 0,4
Bergeronnette printanière 13 5,6   Mésange noire 1 0,4
Faucon crécerelle 13 5,6   Nette rousse 1 0,4
Grive draine 13 5,6   Oie à tête barrée 1 0,4
Torcol fourmilier 13 5,6   Ouette d'Egypte 1 0,4
Choucas des tours 12 5,2   Perdrix grise 1 0,4
Coucou gris 11 4,7   Petit Gravelot 1 0,4
Milan noir 11 4,7   Pic mar 1 0,4
Accenteur mouchet 10 4,3   Pie-grièche écorcheur 1 0,4
Héron cendré 10 4,3   Râle d'eau 1 0,4
Mésange à longue queue 10 4,3   Roitelet huppé 1 0,4
Tarin des aulnes 10 4,3   Tarier des prés 1 0,4
Huppe fasciée 9 3,9   Tourterelle des bois 1 0,4
Pigeon biset domestique 9 3,9   Traquet motteux 1 0,4

                                                 Liste des espèces contactées lors des EPOC d'avril 2022

 

Vous souhaitez réaliser des EPOC dans les semaines qui viennent ? N'hésitez pas, c'est tout simple via Naturalist. Il existe encore de vastes secteurs vierges de ces points d'écoute en Côte-d'Or, que vous pouvez consulter sur le site Oiseaux de France en sélectionnant "Période de reproduction" puis "Points EPOC" dans l'onglet "Couches" en haut à droite.

 

                                                               Carte des EPOC réalisés en avril 2022

posté par Antoine Rougeron
 
jeudi 5 mai 2022
Oiseaux
Cinq Atlas des oiseaux migrateurs à gagner !
Pour remercier le réseau des observateurs de Faune-France et dynamiser encore la collecte des données ornithologiques selon le mode de saisie le plus riche d’information, Faune-France et la LPO vous proposent de gagner cinq exemplaires de l’Atlas des oiseaux migrateurs de France.

Un gagnant sera tiré au sort pour chacune des cinq catégories suivantes :

  • les contributeurs au programme EPOC ;
  • les contributeurs ayant transmis au moins 100 EPOC (en nombre d’EPOC transmis) ;
  • les dix plus importants contributeurs au programme EPOC (en nombre d’EPOC transmis) entre 1er juillet et le 31 aout ;
  • les dix contributeurs ayant transmis des EPOC dans le maximum de mailles ;
  • les dix plus importants contributeurs au programme EPOC ODF (en nombre d’EPOC-ODF transmis).

Ce jeu concours concerne les EPOC et EPOC-ODF effectués en 2022, sur la période comprise entre les 1er janvier et 31 août 2022 et les observations associées aux codes EPOC et EPOC-ODF nationaux. Les contributeurs à l'atlas des oiseaux migrateurs (rédacteurs, relecteurs, photographes), déjà destinataires de l'ouvrage, sont exclus des tirages au sort. Les gains ne sont pas cumulables et chaque observateur ne peut recevoir qu'un ouvrage.

La LPO et FAune-France vous souhaitent bonne chance et surtout de belles observations.

posté par Matthieu Robert (pro)
 
mardi 3 mai 2022
Oiseaux
L'Atlas des oiseaux migrateurs de France en précommande
Aucune analyse complète des millions d'observations relatives au comportement migratoire des oiseaux n'avait jamais été entreprise en France. Cette lacune est désormais comblée grâce à l'Atlas des oiseaux migrateurs de France, qui paraîtra le 15 septembre 2022. 

Piloté par la LPO France et coordonnée par Jérémy Dupuy et Louis Sallé, ce travail de quatre ans prend la forme d'un ouvrage en deux volumes, de près de 1.300 pages, auquel ont contribué près de 200 rédacteurs et relecteurs.

En 320 fiches spécifiques (Coucou gris, Chevalier sylvain), l'atlas intègre les données de baguage, de suivi de la migration, de télémétrie et de science participative collectées par près de 50.000 ornithologues amateurs et professionnels.

En souscrivant à votre atlas sans délai, vous bénéficierez d'un tarif préférentiel.

posté par Matthieu Robert (pro)
 
jeudi 31 mars 2022
Oiseaux
Plus de 2200 données saisies par EPOC !

Au 1er mars commençait symboliquement la saison de reproduction "Atlas", et avec elle l'un des moyens protocolés les plus simples mais aussi les plus importants pour recenser les oiseaux : l'EPOC (plus d'infos et tuto de saisie sur Naturalist ICI).

Si la mayonnaise n'avait pas vraiment pris l'an passé, il semble bien que la dynamique est cette fois bien lancée, puis qu'au 31 mars pas moins de 177 EPOC de 5 min ont été réalisés. Si ce chiffre est satisfaisant, celui de 21 observateurs ayant participé reste trop faible, car des dizaines, voire centaines d'entre vous peuvent assurer au moins un point d'écoute de 5 min durant le printemps ! Par exemple, un dimanche matin depuis leur domicile.

 

Observateur Nb d’EPOC Nb d’espèces
Antoine Rougeron 35 64
Georges Risoud 32 67
Antoine Thivolle 13 46
Etienne Colliat 12 39
Kévin Giraudin 12 40
Manuel Oudard 11 33
Matthieu Robert 10 34
Antoinette Fleixas 9 22
Lucie Robert 8 34
Olivier Bardet 6 34
Service Civique LPO 5 15
Yvette Wasik 5 20
Dominique Guillerme 4 32
Grégoire Schneider 3 13
Lilian Encinas 3 21
Thierry Rigaud 3 14
Vincent Milaret 3 21
Paul Vernet 2 17
Camille Vacher 1 8
Floriane Lutz 1 4
Samuel Prunot 1 9

Observateurs ayant réalisé au moins un EPOC en mars 2022

 

Afin d'être représentatifs de l'ensemble du territoire, tous les types d'habitats doivent être recensés par les EPOC, des bords d'étangs, bocages et forêts les plus riches aux milieux urbains et plaines cultivées. Les résultats hétérogènes obtenus sur les 177 comptages effectués ces 31 derniers jours sont donc un bon signe, puisqu'ils vont de 2 à 17 espèces recensées (moyenne 9,7 par EPOC).

Sur les 91 espèces contactées au moins une fois, le Pinson des arbres, le Rougegorge familier, la Mésange charbonnière, le Merle noir puis le Pouillot véloce ressortent comme les plus fréquentes.

 

Nom espèce Nb de données Fréquence   Nom espèce Nb de données Fréquence
Pinson des arbres 115 65,0%   Bergeronnette des ruisseaux 6 3,4%
Rougegorge familier 109 61,6%   Grèbe huppé 6 3,4%
Mésange charbonnière 103 58,2%   Pipit farlouse 6 3,4%
Merle noir 90 50,8%   Choucas des tours 5 2,8%
Pouillot véloce 89 50,3%   Grande Aigrette 5 2,8%
Mésange bleue 76 42,9%   Grive litorne 5 2,8%
Pigeon ramier 74 41,8%   Grive mauvis 5 2,8%
Troglodyte mignon 63 35,6%   Pigeon biset domestique 5 2,8%
Grive musicienne 61 34,5%   Pigeon colombin 5 2,8%
Corneille noire 60 33,9%   Tarin des aulnes 5 2,8%
Étourneau sansonnet 44 24,9%   Corbeau freux 4 2,3%
Grimpereau des jardins 42 23,7%   Mésange huppée 4 2,3%
Alouette des champs 41 23,2%   Mésange noire 4 2,3%
Pic épeiche 38 21,5%   Milan noir 4 2,3%
Grive draine 34 19,2%   Pic épeichette 4 2,3%
Moineau domestique 34 19,2%   Serin cini 4 2,3%
Fauvette à tête noire 31 17,5%   Bouvreuil pivoine 3 1,7%
Bruant zizi 29 16,4%   Bruant des roseaux 3 1,7%
Buse variable 29 16,4%   Faisan de Colchide 3 1,7%
Pic vert 28 15,8%   Faucon crécerelle 3 1,7%
Sittelle torchepot 28 15,8%   Fuligule milouin 3 1,7%
Tourterelle turque 26 14,7%   Milan royal 3 1,7%
Verdier d'Europe 26 14,7%   Cygne tuberculé 2 1,1%
Bergeronnette grise 25 14,1%   Épervier d'Europe 2 1,1%
Alouette lulu 24 13,6%   Fuligule morillon 2 1,1%
Grosbec casse-noyaux 24 13,6%   Grèbe castagneux 2 1,1%
Bruant jaune 23 13,0%   Martin-pêcheur d'Europe 2 1,1%
Canard colvert 20 11,3%   Nette rousse 2 1,1%
Pie bavarde 18 10,2%   Ouette d'Egypte 2 1,1%
Pinson du Nord 18 10,2%   Bécassine des marais 1 0,6%
Chardonneret élégant 14 7,9%   Busard des roseaux 1 0,6%
Accenteur mouchet 13 7,3%   Canard pilet 1 0,6%
Geai des chênes 13 7,3%   Chevalier culblanc 1 0,6%
Linotte mélodieuse 12 6,8%   Faucon pèlerin 1 0,6%
Pic mar 12 6,8%   Gallinule poule-d'eau 1 0,6%
Rougequeue noir 12 6,8%   Grand-duc d'Europe 1 0,6%
Tarier pâtre 12 6,8%   Mésange boréale 1 0,6%
Mésange à longue queue 11 6,2%   Moineau friquet 1 0,6%
Mésange nonnette 11 6,2%   Oie cendrée 1 0,6%
Roitelet à triple bandeau 11 6,2%   Oie cygnoïde 1 0,6%
Foulque macroule 10 5,6%   Petit Gravelot 1 0,6%
Bruant proyer 8 4,5%   Pipit spioncelle 1 0,6%
Héron cendré 8 4,5%   Râle d'eau 1 0,6%
Grand Cormoran 7 4,0%   Sarcelle d'hiver 1 0,6%
Pic noir 7 4,0%   Vanneau huppé 1 0,6%
Roitelet huppé 7 4,0%        

                                                Liste des espèces contactées lors des EPOC de mars 2022

 

Les semaines qui arrivent et leur lot de migrateurs trans-sahariens rendront d'autant plus agréables à faire ces points d'écoute, que chacun peut réaliser où il veut et quand il veut. Nous espérons donc qu'au 30 avril, ce seront cette fois plus de 3000 données EPOC qui auront été saisies dans le mois et que de nombreux observateurs auront "pris le pli" afin de passer allègrement la barre des 10 000 données au 30 juin !

 

                                                               Carte des EPOC réalisés en mars 2022

posté par Antoine Rougeron
 
vendredi 25 mars 2022
Faune BFC Infos : 4ème numéro !

Vous retrouverez dans ce 4e numéro du Faune-BFC Infos, toutes les actualités naturalistes du second semestre 2021 : une synthèse des observations marquantes, des conseils pour la saisie des observations, des récits d'observations exceptionnelles, un zoom sur une espèce ou encore d'autres actualités.

 

Destiné aux utilisateurs des bases Visionature de Bourgogne-Franche-Comté et à tout naturaliste, ce bulletin semestriel est alimenté par les données saisies sur les portails provenant de plusieurs milliers d'observateurs !

 

Ce bulletin est le vôtre, n'hésitez pas à nous proposer des articles pour le prochain numéro.

 

Bonne lecture à toutes et tous !

Document à télécharger :  Faune-BFC_infos-na04-2443.pdf
posté par Matthieu Robert (pro)
 
vendredi 4 mars 2022
NaturaList : gérer vos listes de raccourcis
Pour accélérer la saisie des observations sur le terrain, vous avez la possibilité de créer des raccourcis personnalisés, petits boutons qu’il suffit de cliquer pour saisir une espèce. Pour en savoir plus, nous vous invitons à relire notre actu du 9 avril 2021.

 

NaturaList permet désormais de gérer des listes de raccourcis et de disposer ainsi, par exemple, d’une liste pour les oiseaux des villes, des forêts, des campagnes, des marais…


Ces listes peuvent aussi concerner d’autres groupes faunistiques. Si vous faites des suivis de mares, vous pouvez créer une liste des amphibiens ou des odonates que vous rencontrez de façon régulière.


Il est enfin possible de créer des listes mixtes et d’avoir, au sein d’un groupe de raccourcis, des oiseaux, des mammifères, des papillons par exemple.

Légende de l'image : Créer des listes de raccourcis permet une saisie plus rapide des données sur le terrain.

posté par Matthieu Robert (pro)
 
mardi 1 mars 2022
Oiseaux
STOC : c'est parti pour une nouvelle saison

Le protocole STOC est rythmé par trois passages printaniers :

  • 1 passage précoce optionnel du 1er au 31 mars (Passage n°1);
  • 1 passage obligatoire du 1er avril au 8 mai (Passage n°2);
  • 1 passage obligatoire du 9 mai au 15 juin (Passage n°3).

Le passage de mars, optionnel, est particulièrement intéressant pour évaluer l'influence du réchauffement climatique sur les populations d'oiseaux. Nous vous invitons chaleureusement à l'ajouter à votre programme de suivi.

Quelques précisions sur la saisie des données

Afin de faciliter et accélérer le bilan des enquêtes nationales, la saisie du STOC se fait désormais uniquement sur Faune-France.

Lors de la saisie, attention à ne pas créer de doublons de carrés. Au moindre problème, contactez votre coordination locale ou, à défaut, la coordination nationale.

Retrouvez tous les documents utiles à une bonne participation : guide de participation, fiche protocole et fiches de terrain.

Le Programme vous interesse ? Vous souhaitez participer sur le long terme ? Alors n'hésitez plus et contactez votre coordination locale afin d'obtenir un carré STOC !

posté par Matthieu Robert (pro)
 
lundi 21 février 2022
Oiseaux
Recensement national des Grands cormorans hivernants durant l'hiver 2020-2021

Voici le dernier rapport de Loïc MARION du recensement national des hivernants de Phalacrocorax carbo, à partir des comptages auxquels vous avez peut-être participés !

posté par Antoine Rougeron
 
lundi 31 janvier 2022
Oiseaux
Nouvel Atlas des oiseaux nicheurs & hivernants de France : point sur les prospections

Si la phase de terrain a officiellement démarré en 2021, il a été décidé d'inclure les données 2019-2020 à l'Atlas, dont les prospections se poursuivront jusqu'en 2024.

Alors que la période "hivernale" (1er décembre - 31 janvier) vient de s'achever ce w-e et qu'il nous reste donc 3 années pour approfondir nos connaissances sur les quelques 110 mailles situées (entièrement ou partiellement) sur la Côte-d'Or, voici un rapide point sur l'état d'avancement (voir également cartes ci-dessous).

 

HIVERNANTS

Si la plupart des mailles du 2/3 sud du département semblent bien prospectées, un affreux bloc de 10 mailles transparentes saute aux yeux dans le Châtillonnais ! Dès le 1er décembre 2022, un effort de terrain sera à y mener ; pourquoi pas à l'occasion de sorties concertées par équipes, à l'image de ce qui sera proposé aux adhérents les 5 et 6 juin 2021 dans ce secteur pour les nicheurs ?! Une rapide analyse des inventaires de ces mailles sous-prospectées montre que même les espèces les plus communes y sont manquantes : Merle noir, Moineau domestique, Corneille noire, Pigeon ramier, Tourterelle turque, Pie bavarde... Pensez-y lorsque vous traverserez un village du Châtillonnais !

NICHEURS

Là aussi, l'effort de prospection devra se faire dans les mois qui arrivent dans le nord du département, ainsi que dans la partie sud-ouest de l'Auxois. Bien-sûr, même dans les mailles où le nombre d'espèces noté avec code Atlas est déjà élevé, le travail de terrain n'est pas fini ; des codes Atlas plus élevés sont à rechercher (pour atteindre des statuts de reproduction "probables" ou mieux, "certains"), et de nouvelles espèces, plus rares ou discrètes, peuvent toujours être ajoutées. Si le mois de février nous offre quelques journées douces et ensoleillées, des sorties forestières axées sur les nicheurs précoces (pics, Grive draine, Autour des palombes, Chouette hulotte, grimpereaux et sittelles...) pourront permettre d'attribuer les premiers codes Atlas de la saison et d'enrichir quelques mailles. Le Cincle plongeur lui aussi entame sa saison de nidification, pensez-y ! Tout comme le Corbeau freux, non noté sur de nombreuses mailles, alors que les corbeautières ne passent pas inaperçues...

 

Pour orienter vos recherches, un seul site : OISEAUX DE FRANCE !

L'onglet "carte" vous donne ensuite accès au découpage par maille de tous le pays. En haut à droite de la carte, vous pouvez ensuite choisir notamment :

> la période : toutes saisons (peu utile), période de reproduction, période d'hivernage

> les couches, à savoir l'indice utilisé pour colorer les mailles : l'indice de complétude en % (rapport entre le nombre d'espèce relevé sur la période 2019-24 et celui relevé sur toutes les années précédentes) ou le nombre d'espèces*

En cliquant sur la maille qui vous intéresse (par exemple ici celle de Baigneux-les-Juifs), vous avez accès à toutes les informations nécessaires : nombre d'espèces (décliné par période), distribution mensuelle des données, espèces notées avant/après 2019, etc.

Enfin, n'oubliez pas, que plutôt que de noter des observations ponctuelles, d'utiliser des méthodes beaucoup plus exploitables comme les listes par formulaires, ou mieux les EPOC (le moins contraignant ! d'autres informations >>ICI<<) ou les EPOC ODF.

 

Une session de terrain "Atlas" de quelques heures dans une maille peut, par exemple, se dérouler ainsi:

> avoir pris toutes les informations au préalable sur ODF (limites de la maille, habitats qui semblent intéressants et espèces à rechercher, etc.)

> démarrer la saisie par formulaire avec enregistrement de la trace

> au bout d'un certain temps, arrêter le formulaire, le synchroniser et un peu plus loin (pour éviter les doubles-comptages) démarrer un EPOC (point fixe) de 5 min. A échéance des 5 min, synchroniser puis repartir.

> un peu plus loin (toujours pour éviter les doubles-comptages), relancer un nouveau formulaire "itinérant", jusqu'au prochain EPOC, etc.

Mais les prospections peuvent aussi consister, au hasard d'un déplacement par exemple, à vous arrêter 5 min afin de réaliser un EPOC, que ce soit au milieu des champs, en forêt ou à un arrêt de bus !

 

Etat d'avancement des prospections Atlas (hiv. et nich.) en Côte-d'Or au 30/01/2022 (source ODF)

posté par Antoine Rougeron
page :
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 321

Ligue pour la Protection des Oiseaux de Bourgogne-Franche-Comté - bfc@lpo.fr - www.bourgogne-franche-comte.lpo.fr - 03 80 56 27 02
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2022