www.oiseaux-cote-dor.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
https://bourgogne-franche-comte.lpo.fr
Accueil
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Cartes temporaires
       - 
Pie-grièche grise 22-23
       - 
Muscardin 2022
       - 
Pluvier doré 22-23
       - 
Râle d'eau 22-23
       - 
Aigle de Bonelli 21-23
       - 
Grive litorne 2023
       - 
Grive mauvis 2023
       - 
Milan royal 22-23
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les news
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
Vos questions/Nos réponses
  Statistiques d'utilisation
Atlas avifaune
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Atlas communal de la faune
 - 
Atlas de la faune côte-d'orienne
Atlas oiseaux en hiver
 - 
Atlas des oiseaux en hiver
Utilisation de la base de données
 - 
Comment participer?
 - 
Code de déontologie et de conduite sur le terrain
 - 
Application smartphone Naturalist'
 - 
Mieux saisir
 - 
Newsletters
 - 
Wiki Biolovision
Documentation sur les espèces
 - 
Réglementation espèces protégées
  Documentation Oiseaux
    - 
Liste des Oiseaux de la Côte-d'Or
    - 
Liste Rouge des oiseaux nicheurs menacés de Bourgogne
    - 
Quand mettre un code Atlas?
    - 
Mieux rechercher et mieux déterminer
    - 
Bibliographie
  Documentation Mammifères
    - 
Bibliographie
    - 
Bien saisir ses données issues d'indices de présence
    - 
Mieux rechercher et mieux déterminer
    - 
Saisir les données issues de pelotes de réjection
    - 
Saisir les données de présence de Castor
    - 
Saisir les données issues de pièges photo
    - 
Taupe ou Campagnol terrestre ?
    - 
Chat forestier ou chat haret ?
  Documentation Amphibiens & Reptiles
    - 
Bibliographie
    - 
Quelques conseils
    - 
Newsletter spéciale serpents
  Documentation Odonates
    - 
Identification des exuvies
    - 
Périodes de vol des imagos
    - 
Bibliographie
  Documentation Lépidoptères
    - 
Bibliographie
  Documentation Orthoptères
    - 
Bibliographie
    - 
Ecouter les chants
  Documentation Ascalaphes
    - 
Identification des espèces
  Documentation Cigales
    - 
Identification des espèces
  Documentation Cerambycidés
    - 
Bibliographie
Nos partenaires
 - 
Partenaires
Les liens

Toutes les news
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 360
 
mercredi 25 janvier 2023
NaturaList : une nouvelle version disponible

L'équipe biolovision vient tout juste de publié une nouvelle beta de l'application NaturaList (mais cela peut prendre jusqu’à 7 jours pour qu’elle soit disponible pour vous).

Pourquoi une nouvelle version ?

Dans cette version beta les performances et la stabilité ont été améliorées, en particulier pour les protocoles de plusieurs heures avec plusieurs centaines de données sur des appareils relativement entrée de gamme. Cela devrait utiliser moins de ressource.

Quelles sont les nouvelles avancées ?

Vous l'attendiez depuis plusieurs mois déjà : dans cette version, biolovision a ajouté toute une série de protocole, en particulier pour la France, STOC EPS, SHOC, STOC Sites, STOC Montagne, SHOC Site et SHOC Site RNF.

!!! Attention !!! Il s'agit d'une version préliminaire, à ne pas utiliser pour des comptages réels. En particulier pour faire des transects mammifères avec le STOC EPS. Ce n’est pas fonctionnel. La partie « oiseaux » devrait par contre fonctionner normalement. L'équipe biolovision a quand même publier cette version beta car elle souhaitait déjà valider une partie du code.

Environ 1300 personnes en Europe vont recevoir cette nouvelle version. N’hésitez pas à faire remonter si vous constatez des problèmes mais ne l’utilisez pas pour le moment pour des comptages réels. La version finale devrait arriver dans quelques semaines, une fois que les derniers détails seront réglés.

L'équipe biolovision

posté par Matthieu Robert (pro)
 
mardi 24 janvier 2023
Photos : plus besoin de les redimensionner

Désormais, les portails Faune, vous permettent de joindre des photos à vos observations sans avoir à les redimensionner préalablement. Le système se charge de la mise au format quand vous insérez vos clichés au moment de la saisie. Il faut cependant continuer à les compacter si vous les insérerez après avoir enregistré vos observations.

Pour mémoire, les photos sont nécessaires à la validation des données d'espèces rares ou d'identification délicate. Elles devraient être systématiques dans le cas d'inventaires entomologiques par exemple.

Enfin, pour rappel, nous vous remercions de ne pas insérer ou alors de masquer à l'aide de la clé les photos :

  • d'espèces non sauvages ou captives ;
  • de nids, de couvées, de colonies nicheuses ou tout autre cliché qui atteste d'un dérangement évident ou de maltraitance ;
  • d'espèces en main ;
  • de personnes ; 
  • de paysages, d'habitats, etc.

Seules les photos d'espèces et de leurs indices de présence sont acceptées.

Enfin, n'hésitez pas à consulter le best-of de oiseaux-cote-dor dans les galeries (photo) pour explorer les plus beaux clichés collectés par les contributeurs à notre portail de science participative.

 

Légende de l'image : Pic vert © Denis Bruyère

posté par Matthieu Robert (pro)
 
lundi 23 janvier 2023
Oiseaux
Les 28 et 29 janvier 2023 : comptez les oiseaux des parcs et jardins !

Pour la 11ème année consécutive, la LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) invitent les citoyens à participer au comptage national des oiseaux des jardins. Le principe est simple : compter durant 1h les oiseaux de son jardin ou d’un parc public pendant le dernier week-end de janvier. Chaque année ces données vont s’ajouter à celles des années précédentes pour permettre d’en apprendre d’avantage sur ces « oiseaux communs ». Cette opération de sciences participatives est un moyen simple et concret de rendre les citoyens acteurs de la connaissance et de la protection de l’avifaune française des parcs et jardins.

1 600 : le nouvel objectif à atteindre en BFC !

En janvier 2022, 1 479 jardins ont été recensés durant le comptage. Loin devant le record de participation de 2020, en lien avec le succès de l’opération « Confinés mais aux aguets », c’est la plus grosse participation jamais enregistrée pour cette opération depuis son lancement en 2013.

Comment faire ?

Rassurez-vous, il n’est pas nécessaire d’être un expert ! Il suffit d’avoir un peu de temps, d’aimer regarder ce qu’il se passe dans son jardin et de savoir compter. Facile !

  • Choisir un jour d’observation, samedi 28 ou dimanche 29 janvier, et un créneau d’1h, idéalement en fin de matinée ou début d’après-midi, lorsque les températures sont un peu plus chaudes et les oiseaux plus actifs ;
  • Trouver un lieu d’observation, un jardin ou un balcon, à la ville ou en campagne. Un parc public peut également servir de lieu d’observation ;
  • Compter et noter durant 1 heure tous les oiseaux qui visitent le jardin. Pour les reconnaitre plus facilement, des fiches sont disponibles sur le site de l’Observatoire ainsi qu’une fiche d’aide pour le comptage (à ne pas renvoyer !);
  • Transmettre les données sur le site de l’Observatoire des oiseaux des jardins : www.oiseauxdesjardins.fr.

Un problème technique ?

Pour tout problème technique avec le site (inscription, saisi de données…) nous vous invitons à consulter le Guide d’aide à la participation. Lisez-le attentivement, vous y trouverez certainement la solution à votre problème. Sinon rendez-vous dans la Foire aux questions 

Moineau ou accenteur ?

Pour vous aider à identifier les oiseaux des jardins plus facilement et à limiter les confusions entre espèces, voici deux documents :

L’équipe animatrice du programme reste également à la disposition des participants pour les aider à identifier les oiseaux observés en envoyant de simples photos à : oiseauxdesjardins@lpo.fr.

A bientôt !

Opération réalisée avec le soutien du Crédit Mutuel, de la Fondation Nature et Découvertes et du moteur de recherche Lilo

posté par Matthieu Robert (pro)
 
dimanche 22 janvier 2023
Oiseaux
Faucon pèlerin, l'heure du bilan 2022

En ce début d'année, l'heure est au bilan. Il est temps de découvrir les résultats du suivi spécifique au faucon pèlerin.

La population de faucons pèlerins en Bourgogne a connu un rebond remarquable en 2022, avec 37 couples, dont 17 ont produits des jeunes à l'envol. Au moins 46 jeunes ont pris leur envol, ce qui est presque le double de l'année 2021.

Pour en savoir plus, consultez le rapport en téléchargement.

 

Crédit photo : S. Perritaz

posté par Matthieu Robert (pro)
 
jeudi 19 janvier 2023
Oiseaux
Observatoire Oiseaux des Jardins : 10 ans de suivis

Le 26 janvier de 18h à 19h30, la LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle présenteront les résultats à l’occasion d’un webinaire.

Cet évènement destiné au grand public sera animé par Marjorie Poitevin, responsable de l’Observatoire des Oiseaux des Jardins à la LPO France. Il aura lieu sur Zoom et sera également diffusé en direct sur YouTube.

Au programme, la présentation des résultats des analyses réalisées sur les données collectées par les participants sur une période de 10 ans, une explication de l’intérêt de ces données pour la connaissance des oiseaux des jardins et un aperçu des tendances de population produites grâce à ces observations.

>>Je m'inscris au webinaire<<

 

Vous souhaitez contribuer à l'Observatoire ?

L’opération nationale de comptage des oiseaux des jardins en hiver aura lieu durant le dernier weekend de janvier : les 28 et 29 janvier 2023.

 

posté par Matthieu Robert (pro)
 
mercredi 18 janvier 2023
Oiseaux
Grippe aviaire : premier cas en Côte-d'Or

En France, depuis le mois d'août, la situation sanitaire au regard de l'influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) s'est détériorée et a même empiré au cours des dernières semaines ! Chez l'avifaune sauvage, le nombre de cas à fortement augmenté en France métropolitaine et en Europe. La Côte-d'Or n'est pas éparniée. En effet, le 12 janvier dernier, une grande aigrette infectée par le virus de l'influenza aviaire a été retrouvée dans le sud-ouest du département, à Antigny-la-Ville. Une attention particulière est portée dans un rayon de 20 km autour de cette commune (liste des communes concernée dans l'article de presse).

En tant qu'observateurs, vous êtes amenés à fréquenter des milieux avec des oiseaux potentiellements atteints par ce virus, voir à découvrir des cadavres d'oiseaux. Voici quelques gestes à appliquer au quotidien et la démarche à suivre en cas de de découverte d'un cadavre ou de suspicion de cas d'un individu malade.

 

Que faire pour éviter la dispersion du virus ?

Ce virus n'est pas transmissible à l'homme mais il représente un gros risque pour l'avifaune sauvage et domestique. Afin d'éviter toute dispersion du virus IAHP, des mesures spécifiques doivent être appliquée et strictement respectées. A savoir :

  • Eviter tout contact avec les oiseaux sauvages y compris les plumes et les déjections,
  • Ne pas toucher, déplacer ou ramasser les oiseaux sauvages malades ou morts,
  • Eviter tout contact avec les surfaces contaminées avec les déjections d'oiseaux,
  • Ne pas entrez en contact avec des oiseaux domestiques,
  • A votre retour, lavez soigneusement la semelle de vos chaussures avec un détergent (liquide vaisselle) et désinfectez-les ensuites avec une solution désinfectante.

 

Que faire si vous trouvez un ou des oiseau(x) mort(s) ?

Dans tous les cas, ne pas toucher, déplacer ou ramasser les cadavres !

Si plus de 3 oiseaux morts sont trouvés au même moment et au même endroit : contactez un agent de l'Office Français de la Biodiversité de votre département (pour la Côte-d'Or: 03 80 29 43 91) qui vous indiquera la marche à suivre et relayera l'information à un correspondant du réseau SAGIR (Réseau national de surveillance sanitaire de la faune sauvage).

En situation à risque épidémiologique élevé, le seuil passe à 1 individu pour certaines familles d’oiseaux : les anatidés (canards, oies), rallidés (poules d’eau, foulques) et laridés (mouettes, goélands).

Pour le cygne tuberculé, un seul cadavre est, partout et en tout temps, considéré suspect, du moins lorsqu’une cause évidente de mortalité n’est pas identifiée.

 

IAHP : Zones à risque particulier (ZRP) et à risque de diffusion (ZRD) en france

 

Pour plus d'information sur cette épidémie, rendez-vous sur le site de la LPO.

posté par Matthieu Robert (pro)
 
mardi 17 janvier 2023
Oiseaux
Rapaces hivernants dans l'Auxois

Nous avons besoin de vous ce dimanche !

 

Comme chaque hiver depuis 1989, des bénévoles mettent en place le protocole "rapaces hivernants". Le principe est simple : début décembre et fin janvier, parcourir l'auxois à travers trois circuits définis et dénombrer tous les rapaces rencontrés (ainsi que les hérons cendrés, pie-grièches grises, espèces peu communes et grands rassemblements). Chaque année, les données récoltées viennent s'ajouter à un jeu de données de plus de 30 ans permettant sur le long terme d'en apprendre d'avantage sur les populations de rapaces hivernantes.

Comment faire ?

Rassurez-vous, il n’est pas nécessaire d’être un expert ! 

  • Par groupe de cinq observateurs par véhicules (1 conducteur + 1 copilote + 1 scribe + 1 observateur pour le côté gauche + 1 observateur pour le côté droit) ;
  • Parcourir à vitesse réduite (30-40 km/h) 1 des 3 circuits définit (entre 100 et 130 km par circuit) ;
  • Compter à vue tous les rapaces, hérons cendrés, pie-grièches grises, espèces peu communes ainsi que les grands rassemblements d'oiseaux ;
  • Les comptages se dérouleront entre 9h00 et 15h30 à 16h45 en fonction du circuit parcouru (prévoir casse-croûte pour le midi)

Vous l'aurez compris, pour ce suivi entièrement bénévole, le nombre de participants (12 à 15 personnes) est un élément très important à la bonne mise en oeuvre de ce comptage. La composition des équipes s'appuiera essentiellement sur un équilibre en fonction des connaissances de chaque participant. Nous comptons donc sur chaque personnes voulant se mobiliser à nos côtés.

Vous souhaitez vous investir dans ce suivi ?

Contacter le coordinateur de ce suivi, Christian Lanaud au 0681233222

 

Crédit photo : Buse variable © R. Soudagne

posté par Matthieu Robert (pro)
 
lundi 16 janvier 2023
Atlas des oiseaux en hiver : espèces communes

A partir du 1er décembre, toutes vos données contribuent au volet hivernal du projet ODF Oiseaux de France. Pour savoir où apporter le plus de nouvelles informations, n’hésitez pas à consulter les cartes de prospection d’ODF pour la période hivernale (couches indice de complétude, nombre d’espèces par maille ou Points EPOC) et le guide d'accompagnement.

Le document présenté ici se focalise sur les 50 espèces les plus communes en BFC en hiver. Utilisez-le pour orienter vos inventaires et compléter ODF en hiver.

Il vous reste 15 jours !

Document à télécharger :  ODF_HIV_BFC50_communscompressed-6724.pdf
posté par Matthieu Robert (pro)
 
lundi 9 janvier 2023
Oiseaux
Le comptage "Wetlands" c'est ce week-end !

En place depuis 1967, le comptage « Wetlands » permet d’évaluer les tendances des populations d'oiseaux d'eau hivernants en France métropolitaine et à l'échelle de la voie migratoire est-atlantique. Les 14 et 15 janvier prochains, des centaines de bénévoles se rendront sur plus de 500 zones humides pour effectuer le dénombrement 2023.

Vous souhaitez prendre part au comptage ?

Le comptage Wetlands est ouvert aux ornithologues capables d’identifier les oiseaux d’eau à vue. Il est indispensable d'être équipé de bonnes jumelles et, idéalement, d'une longue-vue. Le Wetlands étant un suivi long-terme, il est important que les participants s’engagent à suivre le(s) même(s) site(s) aussi longtemps que possible.

Toute personne souhaitant s'impliquer doit préalablement contacter la LPO/Wetlands France pour vérifier les disponibilités et besoins locaux.

Nouveau "Guide du participant" !

Lecture indispensable, le guide du participant a été mis à jour. Il reprend, en un document synthétique, les principes du protocole et propose une aide pour la saisie de données. Pour mémoire, elle se fait uniquement via le module Wetlands sur Faune France ou l'application NaturaList (directement sur le terrain).

[Télécharger le Guide du participant]

posté par Matthieu Robert (pro)
 
jeudi 5 janvier 2023
Biodiversité communale : en 2023, observez utile !

Depuis 2014, la LPO mène des inventaires participatifs de la biodiversité communale dans les communes volontaires de moins de 1000 habitants. Nouveauté depuis 2022 avec l’implication de la LPO dans la réalisation d’Atlas de la biodiversité communale (ABC) avec plusieurs communes. 

Le principe : tenter d'enrichir au maximum la liste d'espèces et de mieux connaître la répartition des espèces sur le territoire en prospectant tous les recoins. L'objectif est de ne rien oublier : du crapaud qui passe tranquillement l'hiver dans une cave à l'orvet découvert par hasard dans un tas de compost, du vulcain se réchauffant sur un mur au survol d’un groupe de grues cendrées en passant par un renard entraperçu dans les phares de la voiture, tout est bon à noter ! 

 

Cette année, 7 communes du département sont concernées :

- Flavigny-sur-Ozerain (référent : Loïc MICHEL – loic.michel@lpo.fr)

- Fleurey-sur-Ouche (référent : Etienne COLLIAT-DANGUS – etienne.colliat-dangus@lpo.fr)

- Izier (référent : Antoine ROUGERON – antoine.rougeron@lpo.fr)

- Montagny-les-Seurre (référent : Etienne COLLIAT-DANGUS – etienne.colliat-dangus@lpo.fr) 

- Semur-en-Auxois (référent : Etienne COLLIAT-DANGUS – etienne.colliat-dangus@lpo.fr) 

- Tart (référent : Etienne COLLIAT-DANGUS – etienne.colliat-dangus@lpo.fr) 

- Véronnes (référent : Matthieu ROBERT – matthieu.robert@lpo.fr) 

 

Nous vous demandons d'être particulièrement assidus dans la saisie de vos données sur ces communes (et sur les autres d'ailleurs) via l'application Naturalist et si le coeur vous en dit, d'aller prospecter spécialement leurs recoins. N’hésitez pas à contacter les référents de chaque commune pour avoir des cartes ou des listes d’espèces à rechercher. 

Toute aide sera la bienvenue !

posté par Matthieu Robert (pro)
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 360

Ligue pour la Protection des Oiseaux de Bourgogne-Franche-Comté - bfc@lpo.fr - www.bourgogne-franche-comte.lpo.fr - 03 80 56 27 02
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2023