www.oiseaux-cote-dor.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
http://www.cote-dor.lpo.fr
Accueil
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Cartes temporaires
       - 
Grand Corbeau 18-20
       - 
Renard roux 2020
       - 
Chat forestier 18-20
       - 
Castor d'Eurasie 18-20
       - 
Hirondelle rustique 2020
       - 
Cigogne noire 19-20
       - 
Hirondelle de fenêtre 2020
       - 
Rougequeue à front blanc 2020
       - 
Pouillot fitis 2020
       - 
Torcol fourmilier 2020
       - 
Bergeronnette printanière 2020
       - 
Osmie rousse 2020
       - 
Osmie cornue 2020
       - 
Martinet noir 2020
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les news
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Qui fait quoi ?
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
Vos questions/Nos réponses
  Statistiques d'utilisation
Atlas avifaune
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Atlas communal de la faune
 - 
Atlas de la faune côte-d'orienne
Atlas oiseaux en hiver
 - 
Atlas des oiseaux en hiver
Utilisation de la base de données
 - 
Comment participer?
 - 
Code de conduite sur le terrain
 - 
Code de déontologie
 - 
Application smartphone Naturalist'
 - 
Mieux saisir
 - 
Newsletters
Documentation sur les espèces
  Documentation oiseaux
    - 
Liste des Oiseaux de la Côte-d'Or
    - 
Liste Rouge des oiseaux nicheurs menacés de Bourgogne
    - 
Quand mettre un code Atlas?
    - 
Mieux rechercher et mieux déterminer
    - 
Bibliographie
 - 
Réglementation espèces protégées
  Documentation mammifères
    - 
Bibliographie
    - 
Bien saisir ses données issues d'indices de présence
    - 
Mieux rechercher et mieux déterminer
    - 
Saisir les données issues de pelotes de réjection
    - 
Saisir les données de présence de Castor
    - 
Saisir les données issues de pièges photo
  Documentation amphibiens & reptiles
    - 
Quelques conseils
    - 
Newsletter spéciale serpents
  Documentation odonates
    - 
Identification des exuvies
    - 
Périodes de vol des imagos
    - 
Bibliographie
  Documentation lépidoptères
    - 
Bibliographie
  Documentation orthoptères
    - 
Bibliographie
    - 
Ecouter les chants
  Documentation ascalaphes
    - 
Identification des espèces
  Documentation cigales
    - 
Identification des espèces
Nos partenaires
 - 
Partenaires
Les liens

Quelques conseils

Méthode

La période favorable aux observations d'amphibiens coïncide avec leur phase de reproduction. C'est en effet lorsqu'ils se rassemblent dans les milieux aquatiques qu'ils sont le plus facilement détectables. De manière générale, les amphibiens ont des moeurs nocturnes, les prospections sont donc réalisées de nuit à l'aide d'une lampe torche puissante. Chez les amphibiens anoures, le chant des mâles est caractéristique de chaque espèce et permet donc de les identifier (chants disponibles ici). Les pontes et les larves, parfois plus difficiles à déterminer, sont également détectables de jour, mais attention aux reflets du soleil à la surface de l'eau qui rendent les observations plus difficiles.

Les reptiles sont observés dès le début du printemps le plus souvent le long des haies, chemins, talus, murets... En général, ils sont observés lorsqu'ils se déplacent ou lorsqu'ils thermorégulent, exposés au soleil (héliothermie). Les matinées des journées chaudes et ensoleillées sont favorables aux observations. Pour en savoir plus sur les serpents observables de Côte-d'Or, voir la Newsletter n°33.

Les amphibiens et les reptiles trouvent souvent refuges sous des pierres, des tas de bois, des bâches, des tôles. En soulevant ces caches, il parfois facile de trouver quelques individus, mais attention de ne pas détruire leur microhabitat et de remettre en place les éléments déplacés !

 

Périodes favorables

De manière générale, on distingue trois périodes de reproduction favorables à l'observation des amphibiens adultes :

MARS : où les espèces précoces comme le crapaud commun, les grenouilles rousse et agile sont les premières à se reproduire,

AVRIL - MAI : pour les espèces intermédiaires comme le crapaud vert, le crapaud calamite, la rainette verte, le pélobate brun ou les urodèles (tritons, salamandre),

MAI - JUIN : pour les espèces tardives comme le sonneur à ventre jaune, le complexe des grenouilles vertes (actifs également en journée) ou le crapaud accoucheur.


Il est bien évidemment possible d'observer des amphibiens en dehors de ces périodes qui ne constituent qu'un optimum pour l'observation. Différents facteurs comme les conditions météorologiques, ou le niveau d'eau dans les mares influencent de manière importante leur activité.

 

 

Texte issu en grande partie de faune alsace.


Ligue pour la Protection des Oiseaux de Côte-d'Or et Saône-et-Loire - accueil21-71@lpo.fr - www.cote-dor.lpo.fr - 03 80 56 27 02
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2020